Sunday, December 14, 2008

Relève de la garde au château de Saint-James


Janvier, Février, l'air monotone,
la neige qui ne vient pas.
Les musées clos de l'Automne
ont enfermé beaucoup de pas,
beaucoup de feuilles, ah les allées,
ah les chemins qu'on foule,
ah la fumée des cheminées
qui chatouille un ciel qui coule.
Je couvrirai de feuilles mortes,
Octobre, Novembre, tous les chemins.
Je briserai même les portes
des citadelles et des fortins.
Et tu pourras voir de bonne heure,
à peine la rose de l'aube éclose,
sous les colombes que le ciel pleure
le changement de toute chose.
Poesía Incompleta. Pre-Textos. Valencia, 1999

Labels:

1 Comments:

Blogger alvaro said...

Que bonito es un relevo de guardía y un desfile en cualquier país del mundo.Hasta si es de la Guardia Suiza del Estado Vaticano.

10:03 AM  

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home